Sciences Pipo : la sieste

C’est lundi, et en plus, c’est la reprise.

Les vacances ont été trop courtes et vous cauchemardez déjà sur ce galop de samedi – surtout toi, 1A juvénile, qui vas découvrir les joies du samedi matin. Mais il faut se ressaisir ! Et rien de telle qu’une bonne sieste à l’IEP pour se requinquer. On ne sait pas trop ce que c’était dans les anciens locaux, mais il faut reconnaître que cette école flambant neuve regorge de formidables spots pour la sieste. Décryptage.

La BU :
Lieu de plus en plus prisé, c’est peut-être l’endroit le plus confortable de l’école. Matelas de qualité, coussins rembourrés, et atmosphère posée sont le triptyque gagnant de ce spot, niché dans la salle du fond. En prenant soin d’enlever vos chaussures (on ne sait pas trop ce que vous risquez si vous ne le faites pas, mais ce doit être terrifiant – le fantôme de Monique rôde, ne l’oubliez pas), vous pourrez vous laisser aller à une belle sieste, reposante et ressourçante. Mais attention ! Le silence est d’or et il ne faut pas le troubler : ronfleurs, passez votre chemin ! C’est le gros point noir de ce spot BU. Pour ceux qui ont le sommeil bruyant et qui tiennent à la BU, il vous reste les boxs, à réserver, où vous serez plus tranquilles mais moins bien installés.

Les « cowork »
Fleuron disruptif des non moins disruptives nouvelles techniques de management, les espaces de coworking ont fleuri à l’iep. Entre deux calls ou juste après un project meeting pendant la pause déj’, vous pourrez vous prélasser sur un superbe mobilier design, plutôt confortable. Une fois de plus, soyez vigilants ! Il existe deux espaces de coworking ayant chacun leurs défauts. Si les deux sont agréables, ils sont également très fréquentés. Le premier, situé au niveau des amphis du premier étage, est un véritable hall de gare à 13h et aux intercours. Il faut donc être stratégique. Quant au second, il y a malheureusement trop de passages pour vous le conseiller… Et quel passage ! Une sieste là-bas et toute l’administration vous identifiera comme un honteux fainéant. Car oui, la sieste est encore mal perçue, mais c’est un autre sujet. 

vous dormez devant le bureau d’Yves Déloye

Les spots bonus
L’essentiel des lieux de sieste a été énoncé, mais il reste encore quelques pépites, à essayer.
Pêle-mêle :
– Les drôles de sièges estampillés Crous à côté des micro-ondes. Inconvénients : le bruit, éventuellement l’odeur, et les ondes.
– Le long couloir face aux escaliers qui descendent vers les amphis du bas, parce qu’il doit bien servir à quelque chose ce couloir. Inconvénient : vous aurez l’air (très) bizarre.
– Les fauteuils des salles d’attente du deuxième étage. Inconvénient : vous dormez devant le bureau d’Yves Déloye.

Vous voilà bien armés pour supporter ce lundi de rentrée, et tous les autres jours de l’année d’ailleurs. Et si vraiment vous êtes trop fatigués, il reste une solution : rentrer chez vous dès vos cours finis… Mais c’est lâche, très lâche.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s